DETTE DE LA FRANCE

    DETTE PAR HABITANT

    Actualités

    Tous les sujets d'actualité vus sous l'angle des contribuables, informations et analyses gratuites publiées tous les jours. Votre rendez-vous quotidien !

      Le 22/06/2015

      L’enrichissement personnel des sénateurs UMP sur l’enveloppe de leur groupe au Sénat (suite)

      Mediapart révélait récemment que chaque Noël, de 2003 à 2014, les sénateurs UMP ont touché des « étrennes », une coutume restée jusqu’ici secrète. Montant de ce « treizième mois » : 8 000 euros par personne, un coût pour le contribuable d’environ 1,2 million d’euros par an, soit près de 15 millions d’euros en 12 ans. Ce n’est pas la première fois que le groupe UMP au Sénat est épinglé pour l’enrichissement personnel des sénateurs sur l’enveloppe allouée par la Chambre Haute.

      Le 03/07/2014

      Bygmalion & cie : stop au subventionnement public des partis !

      Le subventionnement public des partis politiques était censé éviter la corruption : on voit le résultat ! L’affaire Bygmalion le montre une fois de plus : le subventionnement public n’empêche pas les magouilles, il permet au contraire d’escroquer en beauté les contribuables ! Alors, si on arrêtait l’hypocrisie ? Les Français ne veulent plus payer pour des partis qui ne les représentent pas et se remplissent les poches à leurs dépens : stop au financement public !

      Le 10/06/2014

      Les partis politiques vivent au-dessus de nos moyens

      Dépenses de communication pharaoniques, sièges sociaux dans les beaux quartiers, frais de déplacement à gogo, les formations politiques françaises claquent l’argent public sans compter : de toutes façons, c’est le contribuable qui régale.

      Le 11/02/2014

      « Mesures d’urgence » : l’UMP a besoin d’un rajeunissement

      L’UMP, qui a peu de chances d’être au pouvoir avant 2017, a cru bon de publier dès maintenant un programme électoral baptisé « mesures d’urgence ». Pourquoi ? Mystère. En tout cas, cette publication illustre à quel point les anciens qui contrôlent la rédaction de ce programme (Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin) sont, sur des sujets essentiels, éloignés des dirigeants plus jeunes.

      Le 20/12/2013

      Les «mesures d’urgence» de l’UMP : insuffisantes pour «redresser la France»

      Le 18 décembre l’UMP a publié une liste d’une vingtaine de « mesures d’urgence pour redresser la France ». Cette liste a été approuvée par tous les ténors de l’UMP, notamment les trois anciens Premiers ministres qui font partie de sa direction. L’urgence politique de cette publication n’est pas évidente, puisque les prochaines élections générales n’auront lieu qu’à mi-2017 et que l’UMP a donc plusieurs années devant elle pour rédiger son programme électoral pour ces élections. Peut-être craint-elle une dissolution de l’Assemblée après les élections de 2014 et veut-elle se préparer à cette éventualité ? Certes la France se rapproche du bord du gouffre où sont tombés la Grèce, le Portugal et l’Irlande. L’UMP a peut-être voulu ainsi montrer ce qu’elle ferait si elle était au pouvoir, pour ne pas y tomber. Mais ces mesures sont-elles suffisantes pour redresser la France ?