Le 14 mai 2019

« Combien nous coûte (et nous rapporte) l’Europe » Étude n°36 de Contribuables Associés

Coût des institutions européennes pour la France
Jean-Paul Gourévitch, auteur de plusieurs études pour Contribuables Associés, dévoile les coûts que les contribuables supportent pour le financement des institutions européennes.

Cette étude aborde un sujet sulfureux rarement traité par les médias, si ce n’est, tous les cinq ans, à l’occasion des élections européennes, où quelques lignes résument la dépense que le contribuable français est censé acquitter pour l’Europe.

Plus de 56 000 fonctionnaires et agents travaillent pour l’Union européenne et les institutions voisines.

Alors que l’objectif 2013-2017 de réduction des effectifs de 5% n’a pas été atteint, l’augmentation constante des frais administratifs (+ 14,9% en cinq ans) montre que l’U.E. n’a pas l’intention de réduire son niveau de vie.

Les budgets de la Commission ou du Parlement européens ne sont pas les seuls postes de dépenses concernant l’Europe.

La France contribue au financement d’institutions européennes qui ne dépendent pas toutes de l’U.E. et sont souvent mal connues.

Étude #36 de Contribuables Associés réalisée par Jean-Paul Gourévitch – Avril 2019. La lecture de ce étude vous est offerte. Téléchargez-la via le module de téléchargement à droite de votre écran.

Chiffres clés de cette étude

  • La France a versé pour l’Europe, en 2017, 23,93 milliards d’euros, soit 6,27% des dépenses de l’État. En contrepartie, elle a reçu de l’Union européenne 13,51 milliards d’euros, soit 56,45% de sa contribution.
  • La balance recettes / dépenses se traduit par un déficit global de 10,42 milliards d’euros, soit 155 euros par habitant. 275 euros par foyer fiscal et 632 euros par foyer fiscal payant l’impôt sur le revenu.
  • Les dépenses de l’UE vont continuer à croître, comme le montrent les budgets 2019 et 2020, et le prochain budget pluriannuel 2021- 2027 (+ 17,7%).

 

 

Cet article est taggé dans:

Par FEDYCKI GHISLAINE, le 30/05/19 à 18:59

il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre le tout est de savoir que nous avons une histoire très très très longue avec des pages noires mais aussi de belles pages merci de nous tenir informez car en fait nous sommes des petites poussières a savoir qu’elle différence entre RIP et RIP un seul permet tout simplement de faire passer une loi alors vous voyez on ne sait pas tout ça c’est pourquoi je pense que le jour va venir ou on se rappellera NOTRE HISTOIRE AVEC SA FAMILLE !!!! déjà ne pas oublier que la FRANCE a des racines chrétiennes tout comme une grand partie de l’EUROPE voyez GODEFROY DE BOUILLON ENTRE AUTRE

Par bernard Vuillaume, le 27/05/19 à 11:07

34 listes Brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Ne devraient être acceptées que les listes qui présentent -au moins – un assesseur par bureau de vote

Par Isaia Jean-Pierre, le 24/05/19 à 16:27

Merci d’avoir diffusé cette information importante. Chaque contribuable saura ce que lui coûte l’Europe à savoir la paix, la liberté et la facilité de circulation…
Ce prix me semble acceptable.
Ceci étant, il convient de lutter, en France comme en Europe , contre les dépenses excessives et non justifiées.
Cordialement,

    Par roblin, le 20/06/19 à 11:40

    Que l’UE nous apporte paix et prospérité est un mensonge du plus haut vol. Vous n’êtes pas sans ignorer que nous sommes intervenus en Syrie l’année dernière contre le droit international par notre appartenance à l’UE. En effet l’article 48 du TUE lie à l’OTAN et donc à la politique étrangère américaine. Visitez http://www.upr.fr

      Par Lecointre, le 29/07/19 à 11:44

      Vous n’êtes pas sans savoir….

Par paqueron, le 23/05/19 à 15:38

bonjour
J’ai lu avec intérêt les différentes interventions.Par contre malgré le nombre important de déclarations de différents candidats et de leur soutiens je n’ai jamais entendu ( mais peut être ais je l’oreille déficiente ) le terme mainte fois prononcé subsidiarité par le Président Valérie Giscard d’Estaing
Ce principe il me semble est tombé en désuétude alors qu’il permettrait d’harmoniser les rapports entre états et de conserver l’uniformisation pour les grands principes (défense politique étrangère ,sécurité etc )

Par de MONESSTROL, le 22/05/19 à 20:56

toutes ces réactions me parrzissent tre négatives! il y a quand mêmedes bons résultats : la libre circulation des biens et des personnes, une monnais unique qui est apppréciée et simplifie beaucoup la vie en voyage, de meilleurs rapports en tre les peeuplesezt l;extinction des haines séculaires et beaucoup d’échanges entr les nations

Par Nadia BIENFAIT, le 22/05/19 à 19:50

le Bourg « chez Phoenix » OK pour M Asselineau

Par Dominique QUETEL, le 22/05/19 à 10:52

Avec Macron et ses députés, vous avez cru tout changer et on s’aperçoit que c’est pire. Alors tout changer en Europe, ça risque d’être aussi pire, je suis très méfiant. Pas une seule des 32 listes ne me parait capable de réformer l’Union Européenne, alors qui ?

    Par Alain KERMOAL, le 22/05/19 à 18:21

    Quant une Institution ne fonctionne pas après 70 ans d’existence, il faut passer à autre chose. Il est totalement impossible de mettre 28 pays d’accord, donc c’est la commission (des gens nommés par copinage) qui fait tout. Le Parlement ne sert à rien sinon à légiférer sur les cotons tiges par exemple ! Mais qu’elles sont bonnes les places. Que l’on se rende compte 33 listes !!!

    Par jamas, le 23/05/19 à 09:00

    34 listes en tout : c’est assez délirant.
    Des panneaux électoraux étalés au delà des façades de mairie et en plus qui restent vides. De l’argent public gaspillé. Bonjour l’étalement des fiches de dépouillement des bulletins Dimanche soir pour ne pas se tromper.
    On devrait limiter le nombre de listes admises : par exemple 10 avec un système de sélection, à l’ancienneté ou au plus grand nombre de parrainage, ou encore sans limite de nombre mais avec un quota minimal de parrainage comme pour les présidentielles. Encore un point sur lequel l’Europe n’a pas tout prévu. Comme pour le travail détaché, comme pour la taille des aubergines, les crânes d’œuf de l’Europe ont raisonné depuis leurs beaux bureaux et non pas depuis le terrain.
    34 listes : les élections ne sont pas l’occasion de se faire plaisir ou de s’offrir une tribune à bon compte.

Par sissie 07, le 22/05/19 à 10:51

Après cette lecture très enrichissante, j’ose espérer que les prochains électeurs de dimanche sauront voter en connaissance de cause .

Par FONTAINE, le 22/05/19 à 10:30

sans compter toute la bureaucratie européenne à Bruxelles et à Strasbourg, la multitude de fonctionnaires et de traducteurs qui bénéficient d’avantages hors norme ! l’Europe ? une nouvelle assiette au beurre pour certains !

Par ponlevoy roseline, le 22/05/19 à 10:16

-trop de monde inutile dans cette usine à gaz
-trop de magouilles
– trop de privilèges
Pourtant tt était prévisible !!!!

Par eychenne, le 22/05/19 à 09:08

Une federation , celle des Etats -Unis est impossible nos peuples ayant des cultures differentes,enracinées dans l’histoire,auxquelles ils tiennent.
Seule une confederation aux structures voisines de celles de la Suisse est envisageable.
Les deputés europeens devraient etre des deputés nationaux delegués par leurs assemblées respectives et ne percevoir que le traitement lié à leur siege national et versé par leur pays.
Le conseil de l »Europe devrait etre constitué par les ministres des affairs etrangères de s pays de la confederation.
L’unanimité est une utopie,tout chef d’entreprise sait qu’une reunion de plus de SEPT membres n’arrive presque jamais à conclusion unanime.
Un conseil de 27 membres est une utopie.On peut envisager des votes avec majorité des deux tiers mais il sera toujours impossible de faire mieux.
Arretons d’envoyer des « IDEOLOGUES » .Il faut des pragmatiques de bon sens

Par Godin, le 21/05/19 à 22:27

J’adhere complètement quant à un refondement total de Bruxelles avec toutes ces personnes qui ne sont absolument pas intéressées au bien-être des européens mais qui le sont à leurs deniers personnels. En outre il y a trop de corruption, copinage etc…
je suis une européenne convaincue mais que d’injustice dans cette soit disant démocratie mais qui ne favorise que que tous ces euro députés , parlementaires etc….
Faire des économies, balayer tous ces bons à peu de chose si ce n’est que nous monter les uns contre les autres avec toutes ces injustices…

Par Gossé, le 21/05/19 à 21:19

Oui , Il est grand temps de faire la lessive dans cette « organisation Européenne » . Ce qui est certain c’est qu’il ne faut rien attendre de cette nomenklatura qui tire les ficelle depuis des lustres , véritable caste de profiteurs , dont le principal objectif est de préserver les avantages sans cesse croissant que lui octroie le « système » délétère de cette piteuse assemblée ! C’est d’un changement radical que les citoyens ont besoin , car si les institutions Européennes ont glissé dans un véritable imbroglio , notre pays lui même est à rebâtir  » également  » de la cave au grenier, en mettant l’accent en priorité sur plus de justice et équité Républicaine, tout en sachant faire la différence entre ce qui est bien et ce qui est mal , notion toute simple qui semble ne plus avoir cours de nos jours . Alors vers qui devons-nous nous tourner pour que ce rêve se réalise !….. Certainement pas ceux qui gravitent tour à tour dans cet infâme circuit depuis plus de 35 / 40 ans !!

Par MOREAU, le 21/05/19 à 20:05

Il ne faut pas avoir peur de le dire que l’ EUROPE est la plus grande MAFIA au monde .
Le général DE GAULLE avait compris que rentrer dans l’ EUROPE c’ était perdre la liberté de son pays .
Les autres acteurs complices n’y ont rien compris , notre président MACRON N’est que le sous directeur de la FRANCE . Dans cette association on mène une vie de luxe ,on cultive la corruption, le
mensonge, les pots-de-vin et nous sommes des larbins qui ont droit à la parole qu’aux élections .
Croyez plus à ces imposteurs, il est temps de vider la baignoire et de renouveler l’ eau du bain .

    Par LIZZI, le 22/05/19 à 08:51

    Bonjour,
    c’ est exactement ce que propose François ASSELINEAU sur le site UPR.fr
    Cordialement

Par zyray, le 21/05/19 à 19:30

L’Europe OUI mais a une douzaine maxi… AVEC UNE VOLONTE d’avancer …. car la déconfiture
est imminente.

Par Desmé, le 21/05/19 à 18:28

Pour commencer, que l’on cesse d’invoquer la démocratie. C’est ça la démocratie. Ce système d’organisation de L’État, ou, en l’occurrence, des États, est fait pour permettre aux plus crapuleux d’en profiter au détriment des braves gens. La canaille est au pouvoir grâce aux honnêtes gens qui votent pour cette seule fin, sans s’en apercevoir. C’est pour ma part le premier discours politique que j’ai entendu et retenu étant gosse. Vincent Auriol, c’était sou la Quatrième: »La démocratie est illusoire ». On n’est pas plus sincère

Par COULON Pierre, le 21/05/19 à 17:41

Ce fonctionnement européen qui se fait hors de toute transparence vis à vis des peuples ne correspond pas à ce que les français ont voté en 2005. De plus tous ces députés européens ne rendent pas compte de leur activité, de leurs votes vis à vis de projets de lois dont les citoyens des pays n’entendent pas parler. On ne peut pas continuer à mettre en concurrence des pays à bas bas coût de main d’oeuvre et des pays à SMIC élevé sans limiter le travail détaché d’autant que les pays en retard comme ceux de l’Est ont été largement subventionnés et mènent une politique protectionniste vis à vis des décisions migratoires européennes alors qu’ils continuent de percevoir les subsides européens. Donc cette Europe à doit être profondément réformée car elle favorise la montée des nationalismes, se montre incapable de décisions cohérentes vis à vis de ses frontières, de sa défense et de ses valeurs humanistes. Elle se montre incapable d’obtenir un consensus pour une défense économique commune, des intérêts communs, chaque pays traitant avec la concurrence sans avoir à rendre compte vis à vis de ses partenaires. Tout cela va à l’encontre du projet qu’elle déclare vouloir défendre. Elle a permis le développement économique de pays en retard ce qui est en soi une bonne chose, sans exiger de contreparties politiques et sociales et elle a favorisé des gabegies financières incompatibles avec les taux de chômage de pays comme la France ou l’Italie. Enfin son fonctionnement va à l’encontre des principes démocratiques des pays fondateurs. Aucune offre politique actuelle ne dégage de perspective de changement profond, entre ceux qui défendent des valeurs qui flirtent avec les pires cauchemars du XXé siècle, ceux qui pensent qu’on peut revenir à la situation antérieure du franc et d’une France qui n’a plus les moyens de sa grandeur passée, et ceux qui veulent nous faire croire que demain on rasera gratis grâce à l’Europe.

Par LOVATO, le 21/05/19 à 17:41

Quand est-ce que l’on va arrêter de nous pomper ? au sens propre comme au sens figuré

    Par ANNIE MERCEY, le 25/05/19 à 15:55

    OUI ce que vous développez est tout à fait exact et le mal est venu en grande partie DE CETTE AUGMENTATION à plus de pays LE PASSAGE D’UNE 15 à 27 a été une catastrophe CAR 1°) les 15 n’étaient déjà pas tout à fait d’accord pour s’entendre et 2°) à 27 LA CATA. d’autant que ceux qui sont arrivés n’en avait pratiquement rien à faire d’une EUROPE comme vous le souhaiteriez mais UNIQUEMENT à titre perso,….pour les avantages que celle-ci leur apporteraient LE CAS DE LA POLOGNE ENTRE AUTRE …UNE TURQUIE qui voudrait y entrer aussi je ne vous dis pas …
    CETTE EUROPE qui devait être une force est en train de tomber en décrépitude …
    Nous allons VOTER CE 26 MAI mais je crois que rien ne changera vraiment ……

Par CLOCHARD, le 21/05/19 à 14:01

Bonjour. L’Europe actuelle n’est plus celle d’il y a 20 ou 30 ans. La masse du budget est destinée à faire vivre des Eurocrates et les élus qui ne pensent qu’à leur portes-feuilles financiers personnel, à rien d’autre et se balancent des habitants de la Base, des territoires et de la vie à l’intérieur de ceux ci. Ils sont loin de nous, loin du peuple.
Souvent, je vois ressortir les montants versés à l’agriculture !!! Les agriculteurs ne les demandent pas et veulent simplement être rémunérés au juste prix du fruit de leur DUR travail. ( Plus du double du temps d’un ouvrier au 35 h. ! Il est grand temps que ceux qui sont en place « les élus » puissent prendre la porte et laisser la place aux nouveaux. Il faut du sang neuf si on veut sauver l’Europe .!!!!!!

    Par LIZZI, le 22/05/19 à 08:55

    Bonjour,
    l’ Europe n’ est pas sauvable et ceux qui s’ en sortiront le mieux, quand elle va exploser, car elle va exploser, seront ceux qui l’ auront quitté.
    Cordialement

Par René GALET, le 21/05/19 à 10:41

Bientôt 88 ans. Depuis la CECA (communauté Européene charbon acier), l’Europe des 6, et suivants, je pensais que tout était possible, à condition d’harmoniser et non uniformiser, les législations surtout en matière économique, (finances, impôts, lois sociales, etc..), mais ma petite voix ns’a pas été entendue. Je n’entend pas les grandes voix parler de ce sujet essentiel à mon avis. Aujourd’hui à 27, j’ai bien peur que ce soit mission impossible.

    Par Marty, le 21/05/19 à 15:21

    C’est comme une coopérative à 15 membres,jusque là ça fonctionne,au delà de 15,on paye des fonctionnaires,et il reste que des miettes !!!!

    Par LIZZI, le 22/05/19 à 08:59

    Bonjour,
    en effet, c’ est mission impossible. Pour s’ en sortir avec un minimum de dégâts quand l’ UE explosera, il faut la quitter avant, comme le démontre clairement françois ASSELINEAU sur son site UPR.fr
    Cordialement

Par jamas, le 21/05/19 à 10:16

Donc, en net, l’Europe nous coûte. 10 milliards €. quand même, trois fois plus que la suppression de l’ISF.
Comme un supermarché qui détruit plus d’emplois qu’il n’en crée (mais ne le dit jamais), c’est le net qui compte, pas le brut.
L’étude ne prend pas en compte que les coûts directs, pas les coûts induits.
Exemple : un plombier du coin qui se fait piquer un marché par un entrepreneur polonais ne gagne rien, ne fait pas tourner l’économie locale par la redistribution du chiffre d’affaires qu’il aurait pu générer (l’argent par en Pologne) , va peut-être jusqu’à licencier, voire commettre un acte désespéré pire, brisant une famille. Ca n’est pas chiffré dans l’étude difficile d’ailleurs à chiffrer, pour ne pas dire impossible.
Combien d’agriculteurs, avec à 350 €. de gain net mensuels en arrivent à un solution extrême parce qu’ils ont été laminés par la concurrence européenne tirant ses rentrées vers le bas ?
C’est facile quand on est protégé par un statut de vouloir l’Europe pour tous, pour son beau frère par exemple qui, lui de son coté, est livré à la concurrence internationale de par son travail quand on a son salaire ou sa pension de retraite indexée sur les critères français.
le SMIC bulgare est à 350 €. mensuels et le SMIC français est à 1300-1400 €. mensuels. Ca a des conséquences en France sur les métiers mis en concurrence (le bâtiment, l’agriculture, le transport routier, l’habillement…).
C’est sûr, le salarié moyen ou le fonctionnaire de base est lui protégé derrière le SMIC français. Ca n’est pas le cas des gens qui sont mis en concurrence dans leur secteur. On devrait y penser avant d’aller voter pour plus d’Europe, ou avant de faire les lois à tort et travers, iniques, comme celle sur le travail détaché. Les marchés publics ou privés se jouent à quelques pourcents près. Au dessous c’est bon, au dessus du concurrent, c’est des nèfles.
Ou alors rabaissons le SMIC français en direction du SMIC bulgare. Et ramenons les indemnités de députés (qui ont voté la loi) vers une somme proche de celles des députés bulgares.
Quelque chose me dit bizarrement que si on en arrivait là, la loi sur le travail détaché serait vite abandonnée. L’argument du virement de fin de mois met souvent tout le monde d’accord.

    Par GARBE jp, le 21/05/19 à 10:48

    Pourquoi dites-vous ici « La France a versé pour l’Europe, en 2017, 23,93 milliards d’euros » alors que vous avez écrit 18,69 milliards d’euros en 2017 page 3 de votre revue Tous Contribuables de mai 2019 ?

      Par Jean-Baptiste Leon, le 21/05/19 à 11:36

      @ GARBE jp : L’infographie de Tous contribuables traite des seuls versements au budget de l’Union européenne / Jean-Paul Gourévitch, quant à lui, intégre en plus dans son calcul le financement des autres institutions hors budget UE , le coût de prélèvement et de redistributions agricoles, le coût des lacunes européennes et le coût institutionnel .

        Par jamas, le 21/05/19 à 12:19

        Il y a les coûts directs, les coûts y compris structures annexes, les coûts y compris coûts induits, c’est à dire provoqués en cascade, par répercussion, il y a les coûts non quantifiables, psychologiques, comportementaux, sociaux, il y a les coûts différés, dans 10 ans, dans 20 ans… Et peut-être aussi les risques d’une confrontation armée que l’Europe nous évitera ou nous provoquera dans x années. allez doc savoir (et pour l’instant l’Europe militaire, c’est plutôt un grand flop).
        Bref : face à un truc aussi fumeux, mieux vaut s’en remettre à sa propre perception intuitive de la chose, son intime conviction comme on dit dans les prétoires.
        J’admire quand même entre guillemets les spécialistes-grosses têtes spécialistes en cela ou cela qui nous  »démontrent » par A+B le bienfait ou le méfait d’un truc aussi complexe et alambiqué. Ils font ce qu’ils peuvent, c’est sûr, mais ça ne fait pas le tour de la question.
        Cela étant pour moi, c’est plutôt stop à la fuite en avant, et retour vers moins de supranationalité.
        Les états ont fait leurs preuves. Pour l’Europe, ça reste à démontrer.
        L’Europe déçoit quand même depuis trente ans.

    Par Pierre Balcon, le 21/05/19 à 19:37

    Et donc , lors de ce fameux débat avec Marine Le Pen , Macron a menti .
    Il avait alors assuré que le solde net était de 4 milliards

    Par LIZZI, le 22/05/19 à 09:12

    Bonjour,
    la question d’ un smic Européen est dans les tiroirs avec une côte moyenne établie entre tous les pays de L’UE.
    Cordialement

Par HELD, le 21/05/19 à 10:16

J’ai pu observer sur place que l’Europe finance des éoliennes en Jordanie, des routes à Madagascar, etc…
Pour quelles raisons ? Ces pays ne font pas partie de l’Europe !

    Par LIZZI, le 22/05/19 à 09:09

    Bonjour,
    l’ UE, pour ses grands travaux de BTP en Europe même, lance des appels d’ offre et bien sûr, fait travailler les moins disant, c’ est à dire l’ entreprise d’ état…chinoise.
    De même pour la grande solidarité entre Européen qui fait que, lors du renouvellement de son parc ferroviaire, la Hongrie à choisi le TGV…chinois.
    De même que la Pologne, pour remplacer son arsenal aérien militaire, à choisi les…F16 Américains
    Et j’ en passe beaucoup d’ autres.
    Cordialement

Par VANNEUVILLE, le 21/05/19 à 10:13

Comme d’habitude, nous enrichissons des improductifs et cultivons des privilèges. Quand la TV nous révèle exceptionnellement des députés qui viennent pointer pour repartir chez eux ou ailleurs. Comme d’habitude, il n’y a pas de contrôle. Le bonheur n’est pas dans le pré ! Il est dans la politique et ses services.
Pauvre monde.

Par Pic Pierre, le 21/05/19 à 09:43

La machinerie qui propulse l’Europe est une vraie usine à gaz ! C’est comme si, dans une voiture le moteur prenait toute la place sans laisser d’habitacle pour les passagers….
Il est urgent de faire une grande lessive sous peine d’étouffement. Quels sont les partis qui la proposent ?

    Par Serge Ph, le 22/05/19 à 06:49

    Il n’y a que l’Union Populaire Républicaine qui le propose depuis 12 ans, sans aucune médiatisation hormis internet.

Par tiar, le 21/05/19 à 09:38

24 carrer du pardal

    Par Leis, le 22/05/19 à 14:03

    Peut être Asselineau Upr s’il arrive à dépasser les 5%

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tenez vous informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter et suivez l'actualité de Contribuables Associés
(infos du moment, articles, dossier, vidéos...)

Sécurité et confidentialité