Crise des migrants, les économies budgétaires possibles : la contribution des migrants aux frais de santé et de justice (2/3)

On risque ici de choquer les internautes qui considèrent que les migrants étant des victimes et des déshérités, on n’a rien à exiger d’eux. On rappellera néanmoins que ces mêmes migrants ont trouvé les moyens nécessaires pour payer entre 3000 et 10.000 euros leur passage, ce qui laisse entendre que quelques dizaines ou centaines d’euros ne leur sont pas une charge insupportable.