DETTE DE LA FRANCE

    DETTE PAR HABITANT

    Actualités

    Tous les sujets d'actualité vus sous l'angle des contribuables, informations et analyses gratuites publiées tous les jours. Votre rendez-vous quotidien !

      Le 10/12/2013

      Spécial expatriation : « Ces Français qui fuient le socialisme » [Enquêtes du contribuable 2]

      Voici la présentation complète du nouveau numéro des Enquêtes du contribuable ! L’expatriation est un phénomène hélas en pleine expansion, car les motifs ne manquent pas aux contribuables de toutes catégories pour juger préférable de quitter leur pays, souvent à regret. Témoignages, interviews, études, chiffres et anecdotes… Un numéro très riche, à commander d’urgence et dont certains extraits sont à lire en ligne !

      Le 27/11/2013

      Le fisc et l’obsession répressive : contribuables prenez garde

      Le discours actuel sur le recours à la prévention plutôt qu’à la répression en matière criminelle connaît une exception : Le crime fiscal, indigne de la mansuétude ambiante. Pour le contribuable, rien de tel que la répression pour dissuader de frauder. Seul le durcissement des peines semble pouvoir faire retrouver au contribuable indélicat le chemin de l’impôt. Sinon, comment expliquer l’accumulation des nouvelles sanctions concoctées pour lui ?

      Le 26/11/2013

      Expatriation : ces Français qui fuient le socialisme – Les Enquêtes du contribuable

      Ne manquez pas ce nouveau numéro des Enquêtes du contribuable, qui se penche sur la triste réalité de l’expatriation : les Français à quitter la France sont de plus en plus nombreux, et ils sont loin d’être tous riches… Ce sont le plus souvent des contribuables mis en danger par la politique fiscale suicidaire actuellement à l’oeuvre en France !

      Le 06/11/2013

      L’expatriation coûte 9,6 milliards par an à l’état

      S’il n’existe pas d’évaluation statistique des Français à l’étranger faisant autorité, tous les indicateurs montrent cependant que cette expatriation est en progression constante avec environ 80 000 de nos concitoyens qui s’établissent hors de France chaque année. La conséquence budgétaire de l’expatriation est un déficit annuel pour l’Etat français de près de 9,6 milliards d’euros.

      Le 16/10/2013

      Expatriés : la grande débâcle hollandaise

      François Hollande suscite le dégoût. Il dégoûte ceux qui travaillent, il dégoûte ceux qui veulent créer une entreprise et des emplois, il dégoûte ceux qui veulent vivre dignement, il dégoûte ceux qui ont cotisé toute leur vie et touchent une retraite de misère.

      Le 16/10/2013

      Expatriés : quel coût pour la France ?

      Cette passionnante étude de Jean-Paul Gourévitch se penche sur les motivations des expatriés, qui s’exilent de façon temporaire ou durable. Ces motivations sont très diverses : entrepreneurs en quête de main d’œuvre ou de compétences, étudiants, investisseurs immobiliers, retraités, exilés fiscaux…
      Résultat : 9,6 milliards d’euros de déficit annuel pour l’État !

      Le 19/06/2013

      Fuir l’Etat spoliateur

      Jérôme Cahuzac n’y est pour rien ! Ni même les autorités des Iles Cayman ou de Jersey. Non, si les Etats européens et américain se lancent à l’assaut des paradis fiscaux, ce n’est pas parce que les chefs d’Etats sont soudain devenus vertueux, éthique et moraux : c’est parce qu’ils ont besoin d’argent, de beaucoup d’argent et que celui qu’ils ont ponctionné jusqu’ici aux contribuables et aux entreprises ne suffit plus à financer leurs dépenses publiques excessives

      Le 27/12/2012

      2013 : l’exode des contribuables

      Des déménagements de cadres ou d’entrepreneurs 2 à 3 fois supérieurs aux années précédentes vers la Belgique, la Suisse et le Royaume-Uni, des dossiers d’exil fiscal traités chez les avocats fiscalistes qui augmentent dans des proportions jamais vues – du simple au triple -, des groupes internationaux qui se réorganisent pour littéralement exfiltrer leurs cadres de France : l’exil fiscal s’accompagne d’un mouvement d’exil entrepreneurial. Plus de 5000 départs depuis mai 2012. L’exil prend des allures d’exode.

      Le 17/12/2012

      Etre libre ou payer : Depardieu a choisi

      « Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent, en fait, la différence, doivent être sanctionnés. » Cette phrase tirée de la lettre ouverte que Gérard Depardieu a adressée à Jean-Marc Ayrault, premier ministre, le 16 décembre, illustre son choix de partir de France et de s’installer en Belgique.