Etude n°34 "Les migrations méditerranéennes en 2015" Agrandir l'image

Etude n°34 "Les migrations méditerranéennes en 2015"

ETU6

Nouveau

"Les migrations méditerranéennes en 2015. Chiffres et coûts, les réalités du présent, les scénarios du futur."

Par Jean-Paul Gourévitch,
expert international sur l’Afrique et les migrations

64 pages couleur. Photos, carte des migrations et infographies

Plus de détails

7,00 €

En savoir plus

Combien de migrants irréguliers sont arrivés en Europe en 2015 ? Où sont-ils allés ? Combien sont venus en France ? Quel coût pour les contribuables ?

Dans une étude rigoureuse et précise, Jean-Paul Gourévitch dresse un panorama de l’évolution des flux migratoires en2015 en Europe - 1,8 million d’entrées (Frontex), 1,256 million de demandes d’asile (Eurostat)- ainsi que de leurs coûts pour la France et les autres pays d’accueil.

Il recense les économies qu’une gestion plus rigoureuse de la situation pourrait générer. Il analyse les défis auxquels la France et l’Europe sont confrontés alors que la désinformation gouvernementale et médiatique cherche à les masquer, laissant prospérer les amalgames de toute nature. Enfin, Jean-Paul Gourévitch anticipe les scénarios possibles pour l’année 2016.

Le débat sur les migrations reste pollué par les invectives et les amalgames qui laissent béante la fracture entre ceux qui ne cessent de dénoncer les « invasions », et ceux qui exaltent la mixité sociale, culturelle et religieuse, en traitant de racistes ceux qui ne partagent pas leur avis.

 Aucune des questions posées par les flux migratoires de 2015 et leurs conséquences n’est simple à résoudre.

Aujourd’hui, ces migrations sont encadrées par des mafias de passeurs qui en assurent le contrôle, malgré la volonté des États de les combattre. Elles suscitent des craintes de la part des populations sédentarisées, qui craignent de perdre leur culture.

Face à de tels enjeux, cette étude se donne pour objectif de diffuser une information saine et loyale sur les migrations méditerranéennes en 2015, de dénoncer les manipulations et de dissiper certains malentendus.

Les chiffres clés de cette étude : 

• 405 millions d’euros : c’est la facture des engagements de François Hollande (30 000 migrants supplémentaires en deux ans).    En septembre 2015, Michel Sapin, ministre des Finances, annonçait un coût de « quelques millions d’euros ».
• Le coût des migrations irrégulières en 2015 pour la France est de 1,38 milliard d’euros.
• Par une gestion plus rigoureuse des flux migratoires et une simple application de la loi, la France aurait pu économiser 764 millions d’euros en 2015.
• La demande d’asile est en augmentation continue en France depuis 2008.
• 96 % des déboutés du droit d’asile restent en France.

"Les migrations méditerranéennes en 2012. Chiffres et coûts, les réalités du présent, les scénarions du futur"

Sommaire : 

Quelques définitions ..................... p 5
Avant-propos : Pourquoi cette nouvelle étude  ? ..................... p 6
  1 L’État des lieux
1.1.      La situation à la fin de 2014 en Europe et en France ..................... p 8
1.2.      Les vagues de migrants de 2015 ..................... p 9
1.3.      Les réponses dérisoires de l’Union européenne ..................... p 17
2  Le coût des migrations méditerranéennes
2.1.      Méthodologie ..................... p 22
2.2.      Le coût de l’engagement de François Hollande : 30 000 migrants supplémentaires en deux ans ..................... p 22
2.3.      Le coût des demandeurs d’asile de 2015 ..................... p 25
2.4.      Le coût des migrants irréguliers non demandeurs d’asile ..................... p 28
2.5.      Essai de totalisation ..................... p 28
2.6.      L’hypothèse d’une répartition par l’Europe de l’accueil de l’ensemble des migrants de 2016 ..................... p 29
 3  Les économies possibles
3.1.      Les fausses solutions ..................... p 30
3.2.      La lutte contre la fraude identitaire ..................... p 32
3.3.      La contribution des migrants aux frais de santé et de justice ..................... p 33
3.4.      La réduction des subventions aux associations d’aide aux migrants irréguliers ..................... p 35
3.5.      La suppression des avantages offerts aux migrants irréguliers ..................... p 36
3.6.      Une politique d’application des décisions concernant les déboutés ..................... p 37
 4  Les défis du présent
4.1.      La désinformation sur les migrations ..................... p 39
4.2.      Une opinion publique exacerbée ..................... p 47
4.3.      La priorité aux demandeurs d’asile : corollaires et conséquences ..................... p 49
4.4.      Le règne des passeurs ..................... p 50
 5  Les scénarios du futur
5.1.      Les leçons de 2015 ..................... p 54
5.2.      Refondre la politique européenne ou abandonner Schengen ? ..................... p 55
5.3.      Le dialogue avec les diasporas ..................... p 56
 Pour ne pas conclure ..................... p 58
 Annexes 
Annexe 1. Comparaison de l’INSEE sur le solde migratoire entre 2006 et  2013
Annexe 2. Tableau comparé de la demande d’asile en France 2011-2014 (OFPRA et Forum Réfugiés)
Annexe 3. Principaux coûts de la politique migratoire de la France