DETTE DE LA FRANCE

DETTE PAR HABITANT

Le 10/12/2013

P. Varin renonce à sa retraite chapeau : dommage pour le contribuable

varin psa retraite chapeau
Celui par qui le scandale arrive, Philippe Varin, président de Peugeot, a annoncé qu’il renonçait à la retraite chapeau que lui avait mitonnée l’entreprise. En prévision de ce supplément de retraite, Peugeot avait pourtant provisionné 21 millions d’euros. Est-ce à dire que le président de Peugeot renonce à une somme aussi astronomique ? Pas exactement. Voici pourquoi.

olivier bertaux

 

Olivier Bertaux, fiscaliste

D’abord, parce que le régime de retraite négocié entre Philippe Varin et son employeur garantissait en fait qu’il perçoive annuellement 310 000 € nets pendant 25 ans, conformément à son espérance de vie, toutes retraites confondues. Sachant que ses autres retraites obligatoires, de base ou complémentaires, devraient lui rapporter environ 80 000 € annuels, on peut estimer que la retraite offerte par Peugeot représente environ 230 000 € annuels, c’est-à-dire 5 750 000 € au total. A quoi correspondent alors les 21 000 000 € provisionnés par  Peugeot ? Tout simplement à des taxes et contributions sociales diverses et variées…

En effet, à force de faire porter le chapeau aux retraites du même nom, les gouvernements successifs en ont fait le revenu le plus taxé qu’il soit : Contribution spéciale de l’employeur au taux de 32 ou 48 %, contribution additionnelle de 30 % si la rente dépasse 300 000 €, contribution spéciale du salarié au taux de 14 %, puis application de la CSG-CRDS au taux de 8,4 % et ensuite impôt sur le revenu sur toutes les rentes. Philippe Varin pouvait donc s’attendre à subir plus de 50 % d’imposition sur ses rentes obligatoires et près de 70 % sur sa retraite chapeau (sans compter les contributions patronales)…

Autrement dit, pour que son ancien président reçoive 310 000 € nets tous les ans, Peugeot a estimé qu’elle devrait débourser au moins 800 000 € chaque année. D’où un provisionnement excédant les 20 000 000 €…

En renonçant à sa retraite chapeau, Philippe Varin prive donc en réalité l’Etat, et indirectement le contribuable, de plus de 12 500 000 € de rentrées fiscales…

Comme quoi en cédant aux pressions médiatiques, l’intéressé se révèle avant tout mauvais contribuable…

varin

Cet article est taggé dans: , ,

Aucune réaction.



Poster votre réaction