Fonction publique


    Le 27 juin 2013

    Déficit : la Cour des comptes confirme l’hypothèse d’un dérapage budgétaire

    Quelques jours après la commission des finances de l’assemblée nationale, c’est au tour de la cour des comptes de s’inquiéter d’un probable dérapage des finances publiques en 2013. Elle préconise notamment de tailler dans les effectifs des fonctionnaires et annonce de nouveaux « prélèvements » en 2013.

    Le 26 juin 2013

    La police fiscale de Monsieur Hollande

    La loi permettra de mettre en œuvre «des techniques spéciales d’enquêtes» qui sont celles d’un Etat dictatorial. Tout ce qui est illégal sera autorisé pour le fisc et utilisé contre les contribuables.

    Le 25 juin 2013

    la politique fiscale de François Hollande entraînerait une perte de recettes fiscales de 20 milliards d’euros de plus que prévu

    François Hollande se targue d’être un fiscaliste. C’est sa marotte, sa spécialité, son truc. Mais si ça fonctionnait dans les alcôves du parti socialiste et sur les plateaux télé, c’est un plantage de première classe lorsqu’il s’agit de la mise en pratique. Selon les députés UMP et UDI de la commission des finances de l’Assemblée nationale, la politique fiscale de François Hollande et de son gouvernement entraînerait une perte de recettes fiscales de 20 milliards d’euros de plus que prévu !

    Le 25 juin 2013

    Le matraquage fiscal creuse le déficit budgétaire

    Selon la commission des finances de l’Assemblé nationale, les pirouettes fiscales du gouvernement ont paralysé l’économie en 2013. Le déficit budgétaire pourrait atteindre 4% du PIB. Bercy dément en bloc.

    Le 23 juin 2013

    Une nouvelle taxe pour le stationnement automobile

    Jean-Marc Ayrault en a rêvé, le Sénat l’a fait : dépénaliser les PVs de stationnement pour que les collectivités territoriales puissent augmenter les tarifs et en percevoir les recettes. Ainsi va la décentralisation : un amendement à la loi de « modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles » permet une hausse de taxe, une de plus que devront supporter les contribuables ! Si l’Assemblée nationale accepte cet amendement et la loi telle quelle, les tarifs des amendes nouveau genre s’envoleront.

    Le 22 juin 2013

    La redevance domaniale acquittée par les sociétés d’autoroutes augmentée de 50% !

    Le vrai visage de François Hollande en matière fiscale se dévoile lorsqu’il pense que les contribuables ne verront rien. Il ne matraque plus : il confisque. Que penser en effet de la hausse de 50% de la redevance domaniale acquittée par les sociétés d’autoroutes ? Le décret a été publié le 29 mai au Journal officiel, validé par le Conseil d’Etat. Cette taxe rapporte 200 millions d’euros par an. Avec cette augmentation, elle en rapporterait 100 millions de plus… à nos frais bien entendu.

    Le 21 juin 2013

    Ecoles publiques, écoles privées : la double-peine des contribuables

    En dehors des considérations sociologiques et disciplinaires, les contribuables qui mettent leurs enfants dans le privé pensent faire un choix éducatif différent de celui de l’école publique. Non seulement l’éducation n’est pas fondamentalement différente, mais ils continuent de payer pour l’école publique.

    Le 21 juin 2013

    Education nationale : ce que les contribuables financent réellement

    62 milliards d’euros ! C’est le budget annuel de l’Education nationale, un cinquième du budget de l’Etat. Et dans ces 62 milliards d’euros, près de 50 milliards d’euros servent à payer les enseignants. Mais face à cet effort financier comparable voire supérieur aux pays ayant les meilleurs résultats, le succès n’est pas du tout au rendez-vous : « les enquêtes internationales situent la France à un niveau moyen, voir médiocre, par rapport aux autres Etats développés. » Ces mots prononcés le 22 mai 2013 par Didier Migaud, président de la Cour des Comptes, lors de la présentation du rapport de la Cour « Gérer les enseignants autrement », ont mis fin à l’omerta éducative française et révélé du même coup que les contribuables financent un système éducatif inefficace, démotivant et inégalitaire.

    Le 20 juin 2013

    Ile-de-France : Jean-Paul Huchon trop dépensier

    Le Conseil économique, social et environnemental régional d’Ile-de-France demande à Jean-Paul Huchon, président PS de la Région de réduire ses dépenses de fonctionnement et de mieux préparer l’avenir d’une région où le poids de la dette représente 10% des dépenses.

    Le 20 juin 2013

    Exalter la violence et la haine…

    Madame Aurélie Filippetti paraît oublier qu’elle est ministre de tous les Français et qu’elle doit contrôler que l’argent des contribuables, de tous les contribuables, ne sert pas à des promotions partisanes, sous couvert de liberté artistique.

    Le 19 juin 2013

    Dix députés demandent la fin de leurs privilèges

    Dans cette sorte de boîte à outils déontologique, on trouve de tout. Mandat parlementaire unique, refonte de la retraite parlementaire, transparence de la réserve parlementaire… demandez le programme !

    Le 19 juin 2013

    Fuir l’Etat spoliateur

    Jérôme Cahuzac n’y est pour rien ! Ni même les autorités des Iles Cayman ou de Jersey. Non, si les Etats européens et américain se lancent à l’assaut des paradis fiscaux, ce n’est pas parce que les chefs d’Etats sont soudain devenus vertueux, éthique et moraux : c’est parce qu’ils ont besoin d’argent, de beaucoup d’argent et que celui qu’ils ont ponctionné jusqu’ici aux contribuables et aux entreprises ne suffit plus à financer leurs dépenses publiques excessives

    Le 19 juin 2013

    La pauvreté : une institution républicaine

    Et si l’on vous disait que la pauvreté n’a pas bougé depuis 1979, le croiriez-vous ? Que les dépenses en aides sociales, que les plans pauvreté des gouvernements, que les assistanats divers et variés ne servent à rien ? C’est pourtant ce qu’indiquent les séries longues de l’Insee. De quoi poser les bonnes questions sur l’utilité des dépenses publiques en matière de pauvreté et de minima sociaux.

    Le 18 juin 2013

    Impôt sur les sociétés : les taux les plus faibles donnent les recettes les plus fortes

    Arc-bouté sur l’hypocrite rhétorique consistant à ne pouvoir envisager ses réductions ailleurs que sur la santé, la sécurité et l’éducation, et occultant toute autre piste, et donc en aucun cas le millefeuille électoraliste dégoulinant, ce pouvoir nous entraîne dans une surenchère de taxation et d’impôts destructrice de pouvoir d’achat et donc d’emplois.

Tenez vous informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter et suivez l'actualité de Contribuables Associés
(infos du moment, articles, dossier, vidéos...)

Sécurité et confidentialité