DETTE DE LA FRANCE

Le 20/07/2012

24 juillet 2012… Enfin libres ! Cette année, les Français ont travaillé encore 2 jours de plus pour l’Etat

24 juillet 2012
Chaque année, les Français travaillent environ 200 jours pour payer les dépenses des administrations publiques. Cette année, ils ont travaillé 2 jours de plus qu’en 2011... Le "Jour de libération fiscale" est tombé le 24 juillet.

L’Etat et ses administrations dépensent chaque année plus de la moitié de la richesse créée par les Français.
Gaspillages, inefficacité, connivences et corporatisme… Autant de ressources mal employées par la classe politique qui nous conduisent en 2012 à une dépense publique de 56,1% du produit intérieur brut, soit l’équivalent de 205 jours sur une année.

Ce n’est donc qu’à partir du 24 juillet 2012 que les Français seront libérés du poids de la dépense publique, et pourront enfin dépenser ce que l’Etat leur a laissé !

Cette situation place la France à la deuxième place des administrations les plus dépensières, derrière le Danemark et juste devant la Finlande.

Ceci traduit une absence totale de maîtrise des pouvoirs publics sur les finances de la Nation depuis plus de 30 ans, là où nos voisins sont plus vertueux.
Les Français travaillent ainsi en moyenne plus de 50 jours par an de plus que les pays de la zone euro pour payer leurs dépenses publiques.

Depuis 1974, date du dernier budget français à l’équilibre, la dépense publique a augmenté sans discontinuer. Les Français consacrent aujourd’hui près de 2 mois de plus de leurs ressources pour payer les administrations qu’il y a 40 ans.
Certes, en contrepartie, ils bénéficient de services (santé, retraites éducation, sécurité…) mais sans aucune liberté du choix de ces services ni aucune amélioration notable de leur qualité.

Plus de la moitié des ressources des Français échappe totalement à leur contrôle !

205 jours d’absence de liberté, de dépenses imposées et de gestion calamiteuse des deniers publics… Pour l’association Contribuables Associés, le 24 juillet est le symbole du bagne fiscal qu’est devenu la France.

 

Téléchargez le triptyque jour de libération fiscale au format pdf

Cet article est taggé dans:

1 réaction.


Par ANTIDETTE, le 18/07/13 à 17:54

Il est évident que si cela continue la France va tout droit dans le même mur que la Grèce. Mais il semblerait que les élus et les fonctionnaires, les services publiques et les syndicats s’en moquent éperdument. Ce n’est que lorsqu’ils cesseront d’être rémunérés comme en Grèce que ce gâchis et cette gabegie cessera.

Poster votre réaction