DETTE DE LA FRANCE

Le 30/03/2012

« Gaspillages à tous les étages » Edition 2012 – Les Dossiers du Contribuable avril 2012

une_D6_site_ca
Etat, Régions, collectivités locales, Sécu, hôpitaux, Union européenne… Gaspillages à tous les étages ! Le nouveau numéro des Dossiers du Contribuable est l’édition 2012 du Livre noir des gaspillages de l’argent public. Vous pouvez le commander en ligne dès aujourd'hui.

Il fait suite aux Livre noirs parus en 2010 et 2011.

vous pouvez le commander en ligne sur notre site entièrement sécurisé en cliquant ici

« Gaspillage : dépenser avec profusion. Consommer sans compter ». C’est le sens commun. Le terme est donc relatif.

Ce qui sera gaspillage pour l’un ne le sera pas pour l’autre. Il fait appel au sens commun. Laisser une assiette à moitié vide peut être raisonnable. Mais jeter de la nourriture, de tout temps, a été regardé comme « un péché ». Encore, quand il s’agit de son bien propre…

Depuis les Romains, le droit de propriété permet « d’user », de « jouir » et « d’abuser ». Mais, s’agissant du bien d’autrui, la morale exige une gestion sérieuse et prudente.

Or l’argent public, c’est notre argent !

Les hommes politiques qui en disposent, via les impôts, taxes et cotisations, nous doivent des comptes.

C’est l’article 15 de la Déclaration des droits de l’homme de 1789 :
« La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration ».

Certes il s’est trouvé des économistes fous pour prétendre que toute dépense publique, même stupide, pouvait servir l’emploi et l’intérêt général. Pour eux, les gaspillages n’existent pas.

Ils gaspillent, nous payons !

Pour nous, contribuables, ils crèvent les yeux ! La Cour des comptes, chaque année, sous la forme d’un gros rapport, publie son fameux tableau de chasse. Nous nous sommes intéressés
à plusieurs de ses cibles.

Mais ces dignes magistrats, fonctionnaires eux-mêmes, ne se placent que sur le terrain de la régularité. Nous nous sommes placés sur celui du bon sens.

Pour les princes qui nous gouvernent, rien n’est trop beau ni trop cher ! (1ère partie).
Dans les collectivités locales, l’argent semble couler à flot !
(2e partie).
Ils sont des millions à vivre de nos subventions !
(3e partie).
L’effort social de la Nation
(plus de 25 % du revenu national…) disparaît dans des paniers percés (4e partie).
Les dépenses européennes sont offensantes
(5e partie).

Sur chacun de ces sujets, vous trouverez un florilège évidemment très loin d’être exhaustif.

Au total, combien ça coûte ?

Si la France était gérée comme l’Allemagne, elle aurait 150 milliards € de dépenses publiques et 1,5 million de fonctionnaires en moins.

Et les revenus disponibles des Français seraient de 10 % supérieurs.

Il y aurait toujours des gaspillages. Mais ils seraient un peu plus supportables…

Alain Dumait, directeur de la publication www.lecri.fr.

Commandez le dossier 6 « gaspillages à tous les étages » 66 pages, 4€50 port inclus sur notre site entièrement sécurisé en cliquant ici


Aucune réaction.



Poster votre réaction