DETTE DE LA FRANCE

DETTE PAR HABITANT

Le 20/03/2009

Le coût de l’émigration. Ces Français qui quittent la France

ScreenHunter_23 Oct. 16 18.30
21ème étude réalisée par Jean-Paul Gourévitch, expert international en ressources humaines, auteur de la monographie n° 14 sur « Le coût réel de l’immigration en France »

Chaque année, 233.000 Français quittent définitivement ou pour une longue période la France et 168.000 y reviennent, soit un solde migratoire négatif de 65.000 personnes.

Les raisons sont multiples : émigrations de main d’oeuvre, de compétence, entrepreneuriale, étudiante, fiscale, retraitée… Cette émigration a un coût pour l’État donc pour les contribuables.

Si les 2,390 millions de Français expatriés décidaient par un coût de baguette magique de revenir, ce seraient 233 Mds d’euros qui viendraient abonder les caisses de l’État, une manne providentielle en période de crise. Jean-Paul Gourévitch évalue les dépenses consenties par l’État pour l’éducation de ces émigrés, les manques à gagner fiscaux et sociaux et la perte de recettes entraînée par ces départs à un montant annuel de 11,117 Mds d’euros.

En contrepartie, les économies réalisées par l’État et les recettes générées par les transferts de fonds et les retours ne représentent que 3,323 Mds d’euros. Au terme de cette analyse, il présente les solutions qui permettraient de limiter cette émigration et de réduire ces coûts.

 


Retrouvez toutes les monographies de Contribuables Associés

Cet article est taggé dans: ,

  • francois

    commençons par supprimer l’ISF cela fera surement revenir les gens qui ont quitte notre pays

  • pau

    ISF = vol avec préméditation que par euphémisme on appelle un impôt. Il faut le supprimer comme dit françois et réaménager l’impôt sur le revenu. C’est la proposition intelligente de Jean Arthuis. V. ligue anti isf sur le net. Et gardez-vous bien de faire des dons aux oeuvres pour réduire de 75% votre ISF 2009 ! Pour un don de 1100 € se serait ajouté pour moi en 2008 un supplément de… 275 € sur l’ISF initialement dû sans le bon réflexe que j’ai eu au dernier moment. Un coup tordu de la loi TEPA qui déclare sans vergogne que si le montant de la réduction ISF est supérieur à celui de l’ISF l’excédent dû NE PEUT ETRE REMBOURSE NI REPORTE SUR LES ANNEES SUIVANTES. Quel culot !

  • Xavier

    Si je suis parti de France l’année dernière, c’est parce que dans mon métier je ne trouvais pas de poste. A présent je suis traité comme un roi, j’ai même en fait 2 postes ! Franchement, je rêverais de rentrer en France, mon pays que j’adore, si je pouvais y trouver du travail :( même moins payé que ce que j’ai à présent.

  • de puymaly

    Notre fiscalité est exorbitante. Une seule taxe d’habitation serait suffisante, le foncier est de trop. Nos élus adorent gaspiller notre argent. Il faudrait les diminer de moitié. Une assemblée locale telle que la région serait également suffisante. Le sénat n’ayant aucun pouvoir,une seule assemblée nationale ferait l’affaire.

  • Daniel Wuyts

    Aujourd’hui on ne fait strictement rien pour aider les étudiants (du Sup) de la classe dite moyenne ; pas de bourse, pas de logement à prix étudiant (hors CAF) bref rien.
    Le Canada est une pompe à diplômés français. Tout le monde le sait mais aucun politique n’agit pour endiguer l’hémorragie.
    J’ai deux enfants étudiants en Sup qui sont bien décidés à fuir notre beau pays, dès qu’ils le pourront.
    Merci aux politiques !

  • christie

    les riches partent avec raison, les retraités de classes moyennes partent, les pauvres rentrent, quelle avenir pour nos enfants, pour ceux qui travaillent, il faut leur dire travaillez plus et plus pour payer plus d’impôts et taxe. Edf gdf augmentent d’année en année……il faut aussi payer leur comité d’entreprise le plus riche etla consommation de ses employés sans aucun impôts supplémentaires pour leur consommation gratuite…..dans le privé le moindre centime est imposable…..dans beaucoup de pays il faut un minimun de revenu pour pouvoir s’y installer et surtout ne pas prétendre à aucune aide sociale, c’est tout a fait intelligent et respectable…..mais la france, on le sait, ce n’est un paradis fiscal, mais, un paradis pour pauvres….jusqu’a quand……pauvre france, et, nos jeunes n’ont aucun avenir……travaillez travaillez pour payer des impôts et taxes……

  • dupond

    Personnellement , j’envisage avec une grande tristesse de quitter ce beau pays que j’aime tant. Ce n’est pas l’ISF qui me fait fuir, mais la destruction de ce qui a fait notre FRANCE: son rayonnement intellectuel, culturel, son histoire, sa qualité de vie, la beauté de ses paysages, la richesse de ses campagnes et de son industrie, la beauté de notre langue.Il y a aussi cette immigration-invasion originaire d’Afrique subsaharienne et du Maghreb qui nous tire vers le bas, fait baisser le niveau de nos écoles, nous ramène 1000 ans en arrière en bafouant le droit des femmes, notre liberté de circuler, notre liberté de pensée et de parole censurées. J’ai fait un rapide calcul: au train où vont les choses, dans 10 ans, nous serons 100 millions d’habitants en France.20 millions de retraités, 20 millions de scolarisés, 40 million d’immigrés africains, 6 millions de chômeurs. Il restera 14 millions d’actifs qui devront « sponsoriser » tout ce petit monde tout en se faisant cracher à la figure et mépriser aux élections par nos prétendues « élites ». Je leur souhaite beaucoup de courage…