Cet article est taggé dans:

Pour aller plus loin

Les taxes écologiques provoquent des couacs Extraits" L’idée d’une écotaxe pour favoriser les produits « propres », et pénaliser à l’inverse ceux qui consomment beaucoup d’énergie et produisent beaucoup de déchets, « n’est pas neutre dans un pays déjà surtaxé par rapport à ses voisins ». C...
Les PME françaises sont taxées à 65,8% Avec un taux de taxes de 65,8%, la France fait peser sur ses petites et moyennes entreprises un fardeau fiscal nettement supérieur à la moyenne européenne (44,2%) et à la moyenne mondiale (47,8%). La France est le pays de l’UE qui taxe le plus le tra...
Le coût du tabac Roselyne Bachelot veut-elle tuer fumeurs et buralistes à petit feu? Alors que les taxes représentent déjà 80 % du prix du tabac, la ministre de la Santé s'est déclarée "favorable à une augmentation du prix du tabac de 10 % chaque année et pendant plu...
Charges, subventions, normes : les plaies de l’agriculture française   *** Retrouvez notre enquête sur la répartition des aides agricoles, qui profitent majoritairement aux plus grosses exploitations.Visionnez aussi notre reportage sur la manifestation des agriculteurs du 3 septembre 2015, contre l'excès...

Par DANIEL 74, le 31/01/08 à 16:09

Je travaillais depuis 2 ans lors du Franc Lourd. A l’époque, il y a près de 50 ans

avec 1 Franc, je pouvais acheter, le journal, ou un paquet de gauloises ou un timbre, un pain ou un litre de rouge e je gagnais 500 F par mois

Au départ du Général, j’avais quadruplé mon salaire et pour le cumul de 60 mois de salaires, j’ai acheté un appartement avec TVA à 25% (immeuble semi commercial) et un R16 pour 6 mois de salaires (tva 33.33% et j’allais voir des clients en Suisse et l’on me donnait 1.15 FS pour 1 FF

Mainteant si je fais le rapport retraite/salaires avec 60 mois je pourrau même à Annecy acheter un appartement neuf équivalent au mien mais, avec 6 mois j’aurai un sommet de gamme CLIO fabriquée à l’étranger (TVA 19.6 commùe l’appartement)
L’automobile a importé des travailleurs immégrés, touché force subventions pour délocaliser et licencier non les robots mais les hommes. Est-cela l’industrie Française ? Pouvoir d’achat pour qui ?

Une chose certaine,impuissance publique, corruption et faillite du système sauf de l’oligarchie et de la ploutocratie

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tenez vous informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter et suivez l'actualité de Contribuables Associés
(infos du moment, articles, dossier, vidéos...)

Sécurité et confidentialité