Cet article est taggé dans: ,

Pour aller plus loin

ISF : quand l'Espagne socialiste donne l'exemple Le président du gouvernement socialiste espagnol José Luis Zapatero l’a promis : s’il est réélu, en mars prochain, il supprimera l’impôt sur le patrimoine (ISP), l’équivalent, dans une ...
Sécurité sociale : les leçons du système allemand Le système allemand d’assurance-maladie a-t-il quelque chose à nous apprendre ?« Oui, répond sans hésiter Valentin Petkantchin, directeur de recherche de l’Institut économique Molinari et auteur...
Place au coaching parental Après le coaching vocal, le coaching sportif ou le coaching individuel, voici le coaching parental.Les résultats de l’Éducation nationale sont si médiocres en France que l’académie de Créteil a ...

Par TEB, le 14/09/07 à 21:57

Au risque de casser le mythe.
La Finlande dépense elle aussi 6% du PIB dans l’éducation.
Le tout est donc de savoir mieux dépenser notre argent.

Par eco, le 17/09/07 à 19:41

Le cas finlandais est carractéristique sur un point :
L’instruction commence à 7 ans !
C’est le seul pays qui refuse l’avancée à 6 voire à 3 ans.
Entre 6 et 7, il y a une sorte de maternelle facultative et rien avant, en tout cas rien de scolaire.
Cela remet en question le dogme largement répendu, à gauche, qu’il faut avancer l’age de l’instruction obligatoire, les finlandais depuis qu’ils sont en tête des évaluations prouvent que c’est faux.

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tenez vous informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter et suivez l'actualité de Contribuables Associés
(infos du moment, articles, dossier, vidéos...)

Sécurité et confidentialité