Cet article est taggé dans: ,

Pour aller plus loin

La rigueur n'est pas à l'ordre, du jour, la croissance non plus Christine Lagarde, ministre des Finances, s’était fait taper sur les doigts pour avoir dit que la rigueur était à l’ordre du jour.Les informations sur les dépenses publiques fournies en annexe du budget de l...
Le retour du mécénat en faveur des écoles hors contrat A travers la réduction d’impôt en faveur des actions éducatives reconnues comme œuvres d’intérêt général, l’actualité nous offre un exemple frappant à la fois de la fiscalité comme instrument idéologique et des dysfonctionnements de Bercy.En effet...
Chili : la réforme de référence La réforme chilienne des retraites est l’exemple même de ce qu’il faut faire, montre Jacob Arfwerdson, traducteur de l’ouvrage de José Piñera « Le taureau par les cornes » (Charles Coquelin)....
« Refondation du capitalisme » : le boomerang du G20 Le sommet mondial (G20) réuni à Washington à la demande de Nicolas Sarkozy n’a pas vraiment répondu aux attentes de son promoteur.Ce sommet devait mettre en accusation les États-Unis (“la crise est mon...

Par TEB, le 14/09/07 à 21:57

Au risque de casser le mythe.
La Finlande dépense elle aussi 6% du PIB dans l’éducation.
Le tout est donc de savoir mieux dépenser notre argent.

Par eco, le 17/09/07 à 19:41

Le cas finlandais est carractéristique sur un point :
L’instruction commence à 7 ans !
C’est le seul pays qui refuse l’avancée à 6 voire à 3 ans.
Entre 6 et 7, il y a une sorte de maternelle facultative et rien avant, en tout cas rien de scolaire.
Cela remet en question le dogme largement répendu, à gauche, qu’il faut avancer l’age de l’instruction obligatoire, les finlandais depuis qu’ils sont en tête des évaluations prouvent que c’est faux.

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tenez vous informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter et suivez l'actualité de Contribuables Associés
(infos du moment, articles, dossier, vidéos...)

Sécurité et confidentialité