Cet article est taggé dans:

Pour aller plus loin

La grève des fonctionnaires : une provocation ! La grève se poursuit à la SNCF, même si la mobilisation est en baisse après 13 jours de galère. La direction à la SNCF dénombre 28,49 % de grèvistes chez les contrôleurs, 32,67 % chez les conducteurs et 3,97 % pour l'ensemble des cheminots. Des privi...
Les Dossiers du Contribuable en kiosque le 1 juin Les Dossiers du Contribuable (numéro 7) seront en kiosque à partir du 1er juin. Ce numéro traite de la fonction publique et plus particulièrement des fonctionnaires. La rédaction a analysé le coût de nos agents publics, leurs effectifs, leurs statuts...
Retraite des fonctionnaires : et les six derniers mois ? Eric Woerth, ministre de la Fonction publique, a déclaré mercredi 3 mars sur France Inter que la question du calcul de la pension de retraite des fonctionnaires en fonction des six derniers mois travaillés ne serait pas nécessairement débattue lors d...

Par Anonyme, le 30/05/07 à 22:54

Tout simplement scandaleux!!!!!!

Par Pèred'étudiants, le 06/06/07 à 15:26

On croit réver! Mais ce qui est le plus chocant, c’est d’observer le silence total et bienveillant de tous les syndicats qui sont nombreux dans le domaine de nos administrations…!
En 2007 on est en droit de se demander à quoi servent tous ces privilégiés si l’on constate le budget colossal consacré, depuis des lustres, à l’informatisation du mammouth. Il faut croire que l’informatique n’est qu’un pretexte de plus pour se faire inscrire à des formations (hors de prix) sans fin.
Je ne peux que compatire avec nos présidents (fauchés) d’Université.
Nos étudiants de 3eme cycle sont obligés de s’expatrier au Canada ou ailleurs, faute de moyens financiers en France, pour y terminer leurs études.
Il est à noter que les trésoriers payeurs ne sont pas les seuls à mériter la corde! A quand une vraie enquète de la cour des comptes ??????????????

Par Anonyme, le 07/06/07 à 18:25

POurquoi la corde aux TPG ?….Ces très hauts fonctionnaires sont payés par la République et ne sont pas responsables de leur statut que je sache. J’aimerais assez être rémunéré de la sorte, comme tout un chacun. Un TPG occupe un poste à hautes responsabilités et est assis sur un siège éjectable au même titre qu’un Préfêt….Loin de moi l’idée de le plaindre mais 110 personnes concernées font loin d’une règle.

Par roland.dick@laposte.net, le 20/12/07 à 16:57

Il ne suffit pas de dénoncer les privilèges : souvent ceux-ci existent et se perpétuent parce que une certaine « noblesse de robe » (hauts fonctionnaires)est parvenue à se constituer de nouveaux privilèges, parfois sur le modèle de ceux de l’ancien régime -sauf qu’ils ne sont pas directement transmissibles- et qu’elle oeuvre discrètement dans les arcanes du monde politique (qui est souvent issu de ce même milieu) au maintien de ses privilèges avec la complicité passive de la France « d’en-bas  » qui ne se voit pas vivre sans ses « élites » et finit par confondre prestige et efficience (comme la noblesse de jadis,l’homme de prestige ou supposé tel, éblouit le petit monde): la question est bien plus de savoir si l’organisation, ici administrative et plus précisément financière qui est prétexte à ces dérives vers des super-privilèges trop facilement fustigés, est vraiment acceptable : a-t-on vraiment besoin d’un TPG par département et a-t-on vraiment besoin de conserver un découpage administratif d’un pays comme la France en départements dont la dimension est basée sur la vitesse du cheval (le département devant être parcouru en un jour à partir du chef-lieu me semble-t-il)? C’est ubuesque mais c’est tellement ancré dans les moeurs que plus personne ne se pose vraiment de questions surtout pas ceux qui bénéficient du « système ».
Quant au autres, ceux dits d’en bas, ils restent assis devant leur télé à regarder le monde « people » comme les manants d’antan regardaient la noblesse s’amuser; jusqu’au jour où peut-être la frustration (à défaut de misère) la jalousie et l’envie aillent prendre le dessus et cela fera peut être une révolution (période d’anarchie): Swift fait dire à un de ses personnages « un jour les hommes maigres mangeront les hommes gras ». Encore faudra-il qu’il y ait assez d’hommes maigres…Heureux le temps où les français étaient encore des veaux; de nos jours ils sont devenus moutons des sources médiatico-politiques et cela n’est pas près de s’arranger ; si ce n’est pas la France d’en bas qui va faire le ménage ce sera la France d’ailleurs, qui le fera à sa manière et le français « de souche » ,endormi sur sa souche, n’aura qu’à s’adapter…Inch’Allah !

Par breton, le 09/02/08 à 11:30

par rapport à toutes les feignasses de rentiers qui pullulent dans notre pays depuis le fameux paquet fiscal, je trouve qu’au moins les TPG ont le mérite d’être payer pour une tâche et un travail effectif!
je suis nettement plus choqué par l’actionnaire qui dort sur son paquet d’argent que par le brave travailleur.
supprimons les rentiers avant d’attaquer les travailleurs honorables.

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tenez vous informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter et suivez l'actualité de Contribuables Associés
(infos du moment, articles, dossier, vidéos...)

Sécurité et confidentialité